Accueil / Actualités / Santé / Fès : Lancement d’un centre d’excellence pour améliorer la prise en charge des MICI

Fès : Lancement d’un centre d’excellence pour améliorer la prise en charge des MICI

AbbVie en collaboration avec le service de gastroentérologie du CHU HASSAN II de Fès lance un centre d’excellence pour améliorer la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)

chu-hassan-ii

AbbVie (ABBV), un leader mondial dans l’amélioration de la prise en charge des maladies difficiles, a annoncé le lancement au CHU de Fès d’un centre d’excellence pour les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Ce centre, qui est une première au Maroc, vise à améliorer les standards de prise en charge des MICI à travers, entre autres, des actions de management auprès des médecins, des patients et du personnel paramédical.

Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) et la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès sont reconnus comme une véritable référence pour la recherche scientifique à l’échelle nationale.

Aussi le CHU Hassan II est l’un des meilleurs centres hospitaliers du Maghreb ; Il s’est classé à la dixième place en Afrique et au dix-neuvième rang dans le monde arabe en 2014 par le site web spécialisé «Webometrics Hospitals».

Son service de gastro-entérologie compte à son actif de nombreuses publications scientifiques en gastroentérologie et plus particulièrement dans le domaine des MICI. Il dispose par ailleurs d’une plate-forme propice pour concrétiser l’initiative d’AbbVie avec un service complet dédié à la prise en charge des MICI : Médecins spécialisés en MICI, endoscopie, radiologie, anatomopathologie, nutritionniste, ressources humaines et techniques adaptées, expertise en FMC (Formation Médicale Continue),….etc.

En effet le service dispose de 2 enseignants hyperspécialisés et référents en MICI, de 2 consultations hebdomadaire dédiées à ces maladies drainant actuellement plus de 800 malades, ainsi qu’un staff multidisciplinaire qui travaille en parfaite collaboration avec un  réseau national de concertation et de prise en charge des MICI.

La moitié des patients hospitalisés au service de gastroentérologie du CHU de Fès sont aujourd’hui des patients atteints de MICI. En cinquante ans, la prévalence de ces maladies a doublé de part le monde, elle est évaluée aujourd’hui entre 1/500 et 1/2000 en Europe de l’Ouest.

Au Maroc, malgré le fait que nous ne disposons toujours pas de registre national des MICI, nous pouvons affirmer que les MICI sont en pleine expansion, avec une augmentation considérable du nombre et changement du profil épidémiologique et un arsenal thérapeutique en pleine évolution.

“Les MICI sont des maladies caractérisées par des atteintes inflammatoires chroniques de la paroi d’une partie du tube digestif. Lourdes et handicapantes, ces pathologies, comme la maladie de Crohn, ont un poids économique et sanitaire majeur. Elles touchent les individus dès leur plus jeune âge et impacte grandement leur vie sociale et professionnelle. Ce centre d’excellence est donc une opportunité pour améliorer les conditions organisationnelles et la prise en charge de ces maladies, en collaboration avec AbbVie et en adoptant une gestion de projet davantage axée sur les résultats”, explique Pr Adil Ibrahimi, chef de service et doyen de la faculté de médecine de Fès, ancien président de la SMMAD (Société Marocaine des Maladies de l’Appareil Digestif) et actuel président de la SMED (Société Marocaine de l’Endoscopie Digestive).

Pour proposer des actions d’amélioration concrètes, AbbVie s’est appuyé sur les résultats d’une évaluation de l’état des lieux, qui a été menée par un comité de pilotage sous la supervision du Pr Mohamed El Abkari référent national et international dans les MICI, et qui a permis de déceler les points forts et faibles de la prise en charge des MICI dans la région du centre du Maroc. Cet état des lieux a notamment relevé la nécessité de réduire les délais de prise en charge des patients et le besoin de mieux coordonner les disciplines entre elles. Dans ce cadre, AbbVie propose un accompagnement quotidien, des indicateurs de suivi, des programmes d’éducation, des projets de recherche scientifique dans le domaine des MICI, des réunions périodiques et des formations adaptées pour les médecins, la mise en place d’un registre MICI, ainsi qu’un accompagnement pour mener des actions au profit des malades atteints des MICI.

La stratégie d’AbbVie consiste à créer un véritable partenariat scientifique avec les autorités locales de santé afin de développer et soutenir des programmes qui impactent les résultats des patients et améliorent la vie humaine. La particularité de ce centre d’excellence est qu’il n’est pas fermé sur lui-même. Il se propose de disséminer le savoir et de partager son approche avec tous les gastro-entérologues de tous les secteurs de la région. Ses bénéfices ne se limitent donc pas au CHU de Fès et offrent une vraie valeur ajoutée sur le plan médical pour l’ensemble de la communauté des malades MICI. Cela rejoint la démarche d’AbbVie qui place le patient au cœur de son approche”, précise Dany Khoury, directeur exécutif d’AbbVie au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

A propos d’AbbVie :

AbbVie est une société biopharmaceutique internationale formée en 2013 suite à la scission des Laboratoires Abbott. Sa mission principale consiste à s’appuyer sur ses ressources, ses expertises et son engagement afin de découvrir, développer et mettre à disposition des solutions scientifiques innovantes visant à résoudre les principaux problèmes de santé actuels et futurs. Avec sa filiale Pharmacyclics, AbbVie emploie aujourd’hui plus de 28 000 personnes dans le monde et plus de 170 pays proposent ses médicaments aux patients. Pour plus d’informations sur la compagnie et ses collaborateurs, rendez-vous sur www.abbvie.com. Suivez aussi @abbvie sur Twitter, Facebook et LinkedIn.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sécurité alimentaire à L’ère du COVID-19 et de la guerre d’Ukraine : Défis et Enjeux

Le Lundi 3 octobre prochain, Eurofins Food Assurance organisera une conférence inédite sur les défis ...