Accueil / Actualités / Art&culture / Annonce de la création L’Observatoire Marocain pour la Jeunesse et la Politique

Annonce de la création L’Observatoire Marocain pour la Jeunesse et la Politique

         

                                                           
 Annonce de la création L’Observatoire Marocain pour la Jeunesse et la Politique 19 Septembre 2014 I

Initiative qui ouvre la voie vers un réel changement du rôle des jeunes dans la politique nationale.

Le comité préparatoire de l’observatoire marocain pour la jeunesse et la politique- en cours de constituions-, composé d’un ensemble de cadres et de jeunes marocains, notamment M. Jamal Makmani, acteur associatif et porte parole de l’observatoire, Mme. Aziza Chacaf, ancienne stagiaire aux nations unis , militante des droits humains, M. Rachid EL JABRI, enseignant chercheur, directeur de l’association Rhamna pour les ressources humaines, M. Mohammed Salouh, expert comptable, acteur associatif et président d’une commune rurale et Tarik Abid, Directeur dans une banque d’investissement et de gestion de capitaux à Casablanca, a organisé une conférence de presse, le vendredi 19 Septembre 2014 à l’hôtel Sofitel Jardin des roses à Rabat, Royaume du Maroc, pour annoncer la création de l’observatoire marocain pour la jeunesse et la politique et débattre de ses fondements et objectifs.

Cet observatoire est venu suite à l’initiative d’un groupe de jeunes pour mettre en place une action collective dans un cadre civil basé sur la surveillance, le diagnostic et l’étude de la participation et l’adhésion des jeunes à la vie politique au Maroc, ainsi le dévoilement des obstacles qui entravent la présence effective des jeunes dans l’activité politique, tout en tenant compte de la disparité, besoins et particularités régionales.

Et suite à une assemblée générale, Rachid Aljabri a été désigné président de l’observatoire marocain pour la jeunesse et la politique, Jamal Benyecoub, premier vice président, Aziza Chekkaf, deuxième vice-présidente, Jamal Makmani, porte parole de l’observatoire, Mohammed Salouh, secrétaire générale, Mohamed Bouarourou son adjoint et tarik Obaid, trésorier avec comme adjoint Mala Sarhane

Cette réunion a aussi généré plusieurs recommandations, dont par exemple ;

– Le suivi de l’opération d’adhésion des jeunes dans l’action politique et l’identification des motifs objectifs de l’abstention des jeunes de l’action politique.

– Le contrôle de la représentativité des jeunes au sein des partis politiques et organismes élus.

– La participation à la mise en œuvre des clauses de la Constitution de 2011, notamment celles relatives aux jeunes et la stimulation de son application au sein des partis politiques et des organismes gouvernementaux.

– Evaluations des politiques publiques en ce qui concerne les jeunes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Bureau Marocain du Droit d’auteur (BMDA) célèbre la journée africaine des droits d’auteurs

Dans le cadre de l’année  « art, culture et patrimoine » désignée par l’Union Africaine ainsi que la Journée ...