Accueil / Actualités / Art&culture / The ITMC’2015 :Les textiles techniques une opportunité pour le Maroc

The ITMC’2015 :Les textiles techniques une opportunité pour le Maroc

Les textiles techniques une opportunité pour le Maroc



       



Thème de la conférence internationale organisée par l´École          Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement

                 du 04 au 06 Novembre 2015 à l’ESITH, Casablanca & Marrakech

The ITMC’2015

Du 4 au 6 novembre 2015, l´École Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement (ESITH) reçoit les plus importantes sommités mondiales pour la 5èmeédition de la Conférence Internationale sur les Textiles Intelligents et la Mass Customisation, The ITMC’2015.
Cette rencontre internationale est organisée en collaboration avec l’ENSAIT Roubaix.
Les Textiles à usage technique sont selon Monsieur Mohamed Lahlou, président du directoire de l’ESITH, « des produits à base textile dont l’aspect esthétique est peu significatif par rapport aux performances d’utilisation qui doivent respecter des normes chiffrées ».
Le marché mondial en 2012 de ces textiles a représenté en 2012, 104 milliards d’Euros et une production de 24 millions de tonnes.
La conférence est une opportunité pour aborder des sujets variés et d’actualité en la matière. Elle reçoit des invités de différentes branches et disciplines. Elle vise à maximiser le potentiel et le développement du textile intelligeant et ses différentes applications. Elle aspire également à optimiser ce potentiel et à être un catalyseur de synergie entre les producteurs et les industries de transformation, les fournisseurs et les consommateurs de tous les secteurs.   
Au vue la qualité des intervenants, les résultats et les recommandations de cette conférence promettent d’être d’un niveau important et marqueront des avancées significatives dans le domaine du textile intelligeant et de son utilisation. En effet,  plus de deux cents cinquante personnes, entre conférenciers, chercheurs, doctorants et industriels, en provenance de 34 pays et un comité scientifique de 40 chercheurs européens, américains, asiatiques et africains, participent activement à la conférence.

 Les réalisations de l’ESITH

2007 : Organisation de  la 1ére édition ITMC
2008 : Formation des professeurs de l’ESITH aux notions de bases des TUT
2009 :
       Organisation de la  2ème édition ITMC,
       Visite du salon Techtextil en Allemagne,
       Démarrage des cours sur les notions de base des TUT aux élèves ingénieurs de l’ESITH
2010 :
       Etude sur la mutation du secteur textile marocain traditionnel vers les TUT.
2011 :
  Organisation de la 3ème édition ITMC,
  Convention entre le groupe CCT  Canada et l’ESITH
  achats des machines de tricotage et de tissage des textiles étroits,
  Formation des professeurs de l’ESITH en TUT dans les centres espagnols : AITEX et INTEXTER,
·  Visite du salon Techtextil en Allemagne
2013 :
       Montage de la ligne pilote de finissage  (enduction et laminage) Mathis, Achat de matériel de mise en œuvre  des composites,
       Achat de ligne de filage par fusion,
       Organisation de la 4èmeédition ITMC à Roubaix et visite du centre CETI,
       Visite du salon Techtextil  en Allemagne.

Trois questions à Monsieur Mohamed Lahlou Président du directoire de l’ESITH :
      Pourquoi cette conférence et quel en seraient les résultats escomptés ?

L’ESITH en collaboration avec l’ENSAIT organise depuis 2007 cette conférence tous les deux ans. Nous sommes à la 5èmeédition, qui se présente sur de très bons auspices étant donné l’importance et la qualité des intervenants sur des thématiques de recherche très diversifiées : fibre, fils, tissus, composantes, nanotechnologies, logistique.
A noter que cette conférence se distingue par 4 plénières animées par des professeurs de renommée internationale et que leur présence confirme la notoriété que cette conférence a déjà acquise.
En 2007, toute l’organisation en dehors du Maroc était faite par notre partenaire l’ENSAIT ; désignation du comité scientifique, promotion de la conférence, gestion des calls for papers et leur validation.
En 2015, la presque totalité de ces travaux sont gérés et suivis par le comité de l’ESITH. Donc comme vous remarquez les 4 dernières sessions nous ont permis d’acquérir un savoir-faire inestimable et qu’il y a de capitaliser la dessus durant cette 5ème session.
Je me permets de signaler que lors de la 1èresession, il avait 4 intervenants marocains alors que dans cette édition il y a 45 dont 15 sont de l’ESITH.
Cette édition va conforter la participation marocaine par des communications d’expert de différentes universités marocaines de même que des experts de  l’ESITH et doctorants qui interviendront  de façon conséquente et  par la présence de notre centre de recherche REMTEX.
La  culture  R & D est un long processus qui se nourrit des expériences passées et c’est qui met l’ESITH dans une position beaucoup plus visible sur l’échiquier mondial. Notre participation à Euratex (Confédération européenne vêtement et du textile) comme membre à part entière, nous permet de connaitre tous les centres du recherches européens et qui permet à notre conférence d’accueillir des chercheurs de renoms.
2015 est une étape importante dans la vie de notre conférence et je peux vous dire que des réflexions sérieuses sont en cours pour élargir notre partenariat en y joignant d’autres institutions qui donneraient à ITMC un nouvel élan porteur d’espoir pour la recherche et développement dans les textiles à usage techniques et intelligents.
     Le secteur du textile au Maroc connaît une rentabilité en dents de scies, est ce que les textiles intelligents pourront être une solution pour les entreprises en difficultés ? 
Il y a lieu tout d’abord de noter que les tissus à usage technique et intelligents concerne essentiellement les entreprises de l’amont du textile à savoir, filature, tissage, ennoblissement, tricotage, comme il peut concerner quelques confections dans le domaine du sport d’endurance, de protection et de santé.
Les entreprises définies ont très souvent des équipements et un savoir-faire indispensable pour la fabrication des TUT,  il suffit d’adjoindre quelques équipements complémentaire et d’acheter des fils spéciaux selon des caractéristiques spécifiques adaptées au produit envisagé et de s’organiser au niveau qualité pour répondre aux mesures spéciales qui concernent chaque produit.
Les entreprises qui décideraient de prendre cette orientation doivent avoir des technico-commerciaux performants en mesure de comprendre les besoins des 12 secteurs des TUT.
La fabrication de produits à forte valeur ajoutée apportera des marges plus intéressantes que la plus part des textiles conventionnels mais comme indiqué il y a des préalables importants à assurer.
Nous pouvons confirmer que l’ESITH peut aider  à cette mutation de même qu’elle peut former les compétences recherchées.
      Quelle est la part de la recherche scientifique que l’ESITH  assure dans ce secteur ?
Comme vous le savez, l’ESITH a créé depuis 5 ans un centre de recherche en textile technique « REMTEX » qui dispose de plusieurs laboratoires et qui a lancé avec différents partenaires universitaires des travaux de recherches très importants et diversifiés.
Je citerais comme exemple :
§  La fonctionnalisation des fils textiles, des tissus et des non-tissés pour qu’ils deviennent ignifuges, hydrauliques, antibactériens, nettoyants……
§  L’élaboration de fibres conductibles dans le domaine du solaire photovoltaïque flexible, intégration de ces fibres  dans les prothèses pour la conversion de l’énergie mécanique en énergie électrique
§  Valorisation  des ressources naturelles, notamment les plantes marocaines pour l’extraction des fibres et leur utilisations dans l’élaboration de bio -composites.
§   La production de nouvelles fibres à partir des matières minérales marocaines
§  L’élaboration de nouveaux colorants  fluorescents à partir de plantes marocaines
§  Développement de nouveaux processus  de recyclage des différents déchets textiles
§  Elaboration de produits pour le domaine de la santé, la protection et l’isolation de bâtiments.  
L’ESITH continuera à développer de nouveaux partenariats avec différents centres de recherche pour apporter le soutien nécessaire à ces entreprises.
 Présentation des intervenants
  Le professeur Mostapha (Mosto) Bousmina
Le Professeur Mostapha Bousmina est physicien chimiste.  Il travaille sur les nanomatériaux et les nanotechnologies. Il est le président de l’université méditerranéenne de Fès au Maroc. Lauréat de l’Académie Hassan II des Sciences et Technologies et le Maroc, et président du Réseau des académies des sciences africaines (NASAC). Il est membre de la Polymer Processing Society, membre de l’Académie mondiale des sciences et de l’Académie africaine des sciences.
Il agit en tant que rédacteur en chef de World Chemistry Research Journal, Corédacteur en chef du Journal « Polymer Engineering » et rédacteur en chef adjoint du Journal de nanoscience et la nanotechnologie, rédacteur en chef régional des brevets récents sur les nanotechnologies. De 2008 à 2011, il était le directeur général de l’Institut des nanomatériaux et des nanotechnologies (INANOTECH), Maroc. Avant cela, il a été professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en physique des polymères et les nanomatériaux à l’Université Laval, Québec-Canada, vice-président de la Société canadienne de rhéologie.
 Professeur Paul KIEKENS
Professeur Paul KIEKENS est né en 1955. Il est professeur et chef du Département des textiles à l’Université de Gand, Belgique (depuis 1988). Il est diplômé de l’Université de Gand (Gent, Belgique) et titulaire d’un doctorat en chimie physique (1982) et un en technologie textile (1987). Il a été doyen de la Faculté de génie, Université de Gand de 2002 à 2004. Il est le coordonnateur exécutif d’AUTEX (Association des universités pour les textiles) et l’ancien président du centre de recherches ENMat ((European Network of Materials Research Centres). Il est actuellement le coordinateur du projet de 2BFUNTEX sur le transfert des innovations dans les textiles fonctionnels vers l’industrie et exécute le FLARETEX de projet COST (de MP1105). Il est également impliqué dans le projet européen 3dlight-TRANS, un projet industriel à grande échelle pour réduire le poids des voitures par les structures textiles légers spéciaux.
 Professeur Chokri Cherif
Le Professeur Chokri Cherif est actuellement le directeur de l’Institut des machines du textile et de la Haute Performance Material Technology (ITM) à la Technische Universität Dresden. Il a terminé son doctorat dans le domaine de la technologie textile en 1998 et par la suite, il a fait  ses études postdoctorales en 2001. Après la fin de ses études, il a travaillé comme professeur adjoint à la RWTH Aachen. En 2005, il a accepté le poste de professeur de la technologie textile à la Technische Universität Dresden. Depuis 2005, il est dans divers postes de consultants pour l’UE et des fondations de recherches allemandes. Il a travaillé  comme président d’AUTEX de 2010 à 2013. En outre, ses contributions académiques et de recherche, il a travaillé dans la coordination de la technologie dans l’industrie…
 Professeur Kanji Kajiwara
Le Professeur Kanji Kajiwara a rejoint l’Université Shinshu comme un professeur projet spécial pour la haute Fonction Fibre Nanotechnology Innovation Center en 2008. Il agit actuellement comme un coordinateur à l’université-industrie au Fiber Innovation Incubateur établie en 2013. Il avait commencé sa carrière en tant que physicien de polymère, spécialisé dans le domaine des propriétés de la solution diluée de la synthétique et bio-polymères, notamment des polymères ramifiés. Une extension naturelle de cette étude a conduit à la caractérisation structurale des gels, où une méthode de diffusion des rayons X aux petits angles a été complètement explorée par l’utilisation du rayonnement synchrotron. En 1988, il rejoint l’Institut de technologie de Kyoto et a s’est engagé plus ardemment dans l’étude de la fibre et de la science de textile, et a travaillé en tant que conseiller de la politique gouvernementale en organisant le comité de la stratégie de technologie de fibre / textile. Il a déménagé à l’Université de Otsuma en 2002 dans le but de remettre en état le système d’éducation pour les talents féminins dans le domaine du textile et de l’habillement. Puis il a été de retour à l’Université Shinshu et l’Institut de technologie de Kyoto, où sa tâche était d’établir un centre d’innovation pour les nano-fusion et de la technologie fibre / textile centrée sur l’humain.
 Professeur Kunihiro Hamada
Le Professeur Kunihiro Hamada a obtenu son diplôme d’ingénieur dans le domaine de la chimie des polymères de l’Institut de Technologie de Tokyo, au Japon. En 1987, il rejoint l’Institut de recherche pour les polymères et Textiles, Agence des Sciences et des technologies industrielles, ministère du Commerce international et de l’Industrie, du Japon, comme un associé de recherche. Puis, en 1988, il a déménagé à la Faculté de Textile Science & Technology, Université de Shinshu au Japon en tant que professeur adjoint, et a été promu professeur titulaire en 2002. Il a été doyen de la Faculté de Textile Science & Technology, Université de Shinshu, Japon depuis Avril 2010 et il est actuellement vice-président. En outre, il avait été un chercheur au Collège des textiles, North Carolina State University, USA. Son principal domaine de recherche est la teinture chimique, par exemple, l’application d’électrolytes bola forme comme auxiliaires de teinture, l’élucidation du mécanisme de colorants…
Présentation de l´École Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement – l’ESITH
L´École Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement  L’ESITH a été Créée en octobre 1996. Elle est le fruit d´une étroite collaboration entre les Pouvoirs Publics et l´Association Marocaine des Industries du Textile et de l´Habillement (AMITH),  grâce à un  concours de l´Union Européenne. Cette grande et importante école constitue le fer de lance du secteur. Elle renferme des équipements à la pointe de la technologie. Les cours sont dispensés par des professionnels avec la collaboration d´experts de renom. L’ESITH est pionnière dans son domaine et se veut être différente tant par les objectifs qui lui sont assignés que par le statut dont elle est  dotée.
Formation initiale :
La formation à l’ESITH s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de l’organisation des entreprises et l’amélioration de la qualité de leurs ressources humaines. Elle vise à mettre à la disposition des entreprises des cadres et des managers, capables de prendre en charge des postes de responsabilité de haut niveau. La diversité des filières offertes conduit à couvrir un ensemble d’activités professionnelles touchant différents secteurs et domaines économiques
L’ESITH dispense trois cycles de formation :

– Cycle Ingénieur d’État : 3 ans en 3 options :
·          Logistique Internationale
·          Chef de Produit
·          Textile Habillement
   – Cycle Master spécialisé : 2 ans en 3 filières :
·          Hygiène, Sécurité et Environnement
·          Distribution et Merchandising
·          E-Logistique
   -Cycle Licence Professionnelle : 3 ans en 5 filières :
·          Gestion de Production Textile
·          Gestion de Production Habillement
·          Développement en Habillement
·          Gestion des Achats & Sourcing
·          Gestion de la Chaîne Logistique
Diplômes d’État, délivrés et signés par le Ministère de l’Industrie.
Services aux entreprises:
 Directement rattaché à la Direction Générale, ce Service assure les fonctions de marketing, de conseil avant-vente et de vente de l’ensemble des prestations techniques, de formation ou de conseils aux entreprises.
Services prestations aux laboratoires :
Le Laboratoire d’Essais de l’ESITH (accrédité ISO 17025) réalise pour les entreprises des travaux de métrologie et d’analyses.
Recherche et développement :
L’ESITH s’investit dans la recherche et le développement afin d’adapter ses prestations aux mutations technologiques qui caractérisent le secteur.
Les axes principaux d’intervention sont :
–    La recherche appliquée au profit des industriels.
–   Les essais de laboratoire, la participation aux travaux de normalisation, l’assistance et le conseil en matière de qualité
–    La diffusion de l’information technologique au profit des entreprises du textile et de l’habillement.
Parmi les atouts de l´ESITH, nous pouvons citer :
·      École publique délivrant des diplômes d´état,
·      École gérée par une société anonyme permettant l´implication active des professionnels, futurs employeurs,
·      Ateliers de travaux pratiques assimilés à des mini-usines industrielles,
·      Ouverture sur l´international et partenariat avec des écoles prestigieuses (France, canada..)
·      Corps pédagogique issu du milieu professionnel,
·      Débouchés aussi bien dans le secteur du Textile que dans d´autres secteurs industriels et de services,
·      Programme de formation actualisé en permanence avec les professionnels.
Depuis 2009, l’ESITH a mis en place une Direction R&D. Une des recommandations fortes du management de l’établissement à cette direction portait sur le positionnement de la recherche sur des thèmes porteurs répondant aux besoins du terrain. Pour ce faire, deux structures de recherche ont été créées; le laboratoire de recherche sur les matériaux textiles avancés REMTEX et le Centre d’Excellence en Logistique CELOG. Actuellement, 25  projets de recherche appliquée en cours au sein de ces deux structures, sont portés par des ingénieurs/enseignants de l’établissement  et par de jeunes doctorants. Tous ces projets sont complètement pris en charge par le budget de l’établissement et sont réalisés en partenariat avec d’autres établissements universitaires au Maroc et à l’étranger. Outre l’établissement de partenariat universitaire au niveau national et international, la R&D contribue à offrir un encadrement académique de haut niveau et ce grâce à la veille technologique réalisée par les chercheurs et à la diffusion de connaissances innovatrices, au développement d’un ensemble d’outils d’aide à la décision ainsi qu’au montage d’études de cas réels. Afin de se positionner parmi les principaux acteurs de la recherche au Maroc en Textile et en Logistique, la Direction R&D est consciente de l’envergure des challenges à relever, et se mobilise pour atteindre ses trois objectifs clés: 
·         Valorisation de la recherche 
·         Obtention de contrats avec les entreprises 
·         Le financement de recherche par les organismes nationaux et internationaux  
Dans dynamique et en matière de communication et d’échange avec le milieu scientifique, l’ESITH organise en collaboration avec l’ENSAIT, Roubaix, une conférence internationale sur les Textiles Intelligents et la Mass Customisation, chaque deux années. Par cette conférence, l’ESITH souhaite contribuer de manière significative au positionnement de l’industrie marocaine du textile dans la place qui lui revient en favorisant le développement de ces produits nouveaux à fortes valeurs ajoutées. Trois éditions ITMC ont été organisées à l’ESITH (2007, 2009 et 2011). La 4ème  édition ITMC 2013, co-organisée par l’ESITH et l’ENSAIT s’est tenue à la Métropole de Lille. La 5ème  édition est celle qui se tient à Casablanca 4-6 Novembre 2015.
Contacts  ESITH
Route d’Eljadida, km 8, BP 7731 – Oulfa, Casablanca, Maroc
Tél: (212) 522 23 41 24 /52/65 Fax: (212) 522 23 15 85    E-mail: esith@esith.ac.ma
Contact Presse :
Fawzia Talout Meknassi : fawziatm@presmaroc.com
Bouchra CHAKIR : bchakir@hotmail.com
Tel : 0661302518  –  0666214036-  0522 98 24 18

Pour plus de renseignements: ESITH – Asmaa El Mahjoubi- 0671066157

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’IHEPS élargit son réseau d’écoles et ses filières en ouvrant ses portes à Agadir

Fort de son succès à Marrakech et à Casablanca, l’IHEPS, filiale du groupe MEDIQUEST, pôle ...