Accueil / Actualités / Pour ses 8 ans, City Club s’offre sa révolution

Pour ses 8 ans, City Club s’offre sa révolution

 

City Club fête en grande pompe son 8ème anniversaire

Le groupe annonce l’ouverture de son 41ème Club

City Club passe en mode  Franchise

 

 

Huit ans après avoir ouvert son premier Club sous la bannière City Club, le groupe ose une révolution (la révolution orange) dans le monde du sport et  lance officiellement sa franchise. 

C’est officiel, le 31 Mai 2022, City Club fêtera en grande pompe son 8ème  anniversaire. Pour marquer le coup, le groupe s’offrira son 41ème Club, rien que ça. Pas seulement, Jonathan Harroch annonce aussi  l’ouverture de 100 nouveaux Clubs de proximité par le biais de la franchise en l’espace de 2 ans. 

Il faut savoir qu’ayant atteint la  taille critique des 40 Clubs, le groupe s’est vu dans l’obligation de repenser son mode de gestion. Ceci afin de se donner la possibilité de se développer encore plus mais aussi de s’assurer une bonne  qualité de service. La franchise c’est donc imposée comme étant la solution tant recherchée. Une démarche volontariste, qui permettra de profiter de la forte dynamique qui traverse le marché du fitness et du sport.

Le passage à la franchise est aussi le moyen qui va permettre de soulager le PDG du groupe qui souhaite après près de 30 ans de métier de se consacrer à sa fondation, à la formation et au développement de  l’entreprenariat dans les métiers du sport. 

Plus de 450 demandes

Il faut souligner que la mise en place de la Franchise du groupe City Club a fait l’objet au préalable d’une étude sérieuse, ce qui a permit de recenser pas moins de 450 demandes.  Le groupe est justement en train d’étudier ces demandes pour  n’en retenir à termes que 100.  « Le franchisé pourra s’appuyer sur une expertise sérieuse et pourra développer en toute sérénité ses établissements » précise Jonathan Harroch

Pour rappel, le groupe s’est bâtit grâce au travail acharné de ses  équipes mais surtout grâce au travail et à l’expertise de son PDG, Jonathan Harroch  à l’internationaldepuis plus de 30 ans. 

Jonathan Harroch a bercé depuis son plus jeune âge dans le monde du sport. Que ce soit en Europe ou en Amérique, le monde du fitness et du sport n’a plus aucun secret pour lui. D’ailleurs son retour au Maroc (son pays d’origine vu qu’il est né et  a grandit plusieurs années au Maroc) a été guidé par le besoin de faire bénéficier son pays de son expertise. Une quête qu’il mène toujours à bon escient notamment avec la mise en place de la franchise.  

Une forte demande d’ouvertures

Pour ce qui est des ouvertures prévues, il faut savoir que le Groupe City Club intègre la jeunesse Marocaine dans toutes ces décisions, d’ailleurs la grande majorité des ouvertures faites par le groupe sont le fruit d’un sondage fait auprès des Marocains quant à la ville voir même le quartier où ces derniers aimeraient avoir un City Club. « De Laâyoune  jusqu’à Oujda en passant par Larache, Casablanca, Essaouira, et toutes les villes du Sud nous avons selon les études entre 10 à 20 milles personnes qui cliquent pour avoir un City Club dans leur ville.  C’est pour cela que la solution de la franchise est la plus intéressante » souligne le PDG du groupe. 

Une histoire de 8 ans déjà

Pour en revenir aux 8 ans de City Club, il faut noter que ce sont 8 ans de défis à relever, 8 ans de confiance, de fidélité et de qualité de services. Mais aussi 8 ans d’engagement des 1034 salariés du groupe. 

Huit ans, c’est aussi la possibilité d’annoncer une grande politique corporate avec des signatures de renoms comme : La CNSS, l’OCP, le groupe Saham, Mcdonald’s ou encore  la wilaya de Casablanca  qui sont aujourd’hui partenaires et clients du groupe. 

Huit ans, c’est aussi l’occasion de rappeler que « nous avons démocratiser le sport , mais que nous avons aussi donner aux gens la possibilité de faire du fitness ainsi que d’autres activités sportives jamais envisagées auparavant dans un Club de Fitness à savoir : le basketball, la boxe la MMA et la Natation à des prix ultra compétitif allant de 100 à 200 dirhams/mois » rappelle Jonathan  Harroch. D’ailleurs, le 41ème  Club en plein centre de Hay hassani, est le point d’aboutissement de ces 8 ans.  

De plus, avec 130 unités ouvertes à fin 2023 le groupe City Club fera partie des leaders mondiaux en termes de nombre de magasins ouverts. Jonathan Harroch entend même présenter  au salon de la franchise en France les 2 Franchises Marocaine Unique et City Club où l’expertise Marocaine sera officiellement présentée. La révolution est désormais enclenchée. 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Comdata Maroc, l’UMT et sa fédération FNCAMO fixent un cap ambitieux

Après un peu plus de deux années marquées par une pandémie à laquelle personne n’était ...