Accueil / Actualités / Art&culture / Majed Al Mohandes : Le premier artiste à participer au Festival Mawazine 2017

Majed Al Mohandes : Le premier artiste à participer au Festival Mawazine 2017

 

La star irakienne Majed Al Mohamdes est le premier à participer au Festival Mawazine pour son 16ème édition qui aura lieu à Rabat du 12 au 20 mai 2017.

Le Festival Mawazine-Rythmes du Monde est un festival de musique organisé chaque année aux mois de mai à Rabat et Salé depuis 2001, et  qui accueille les plus grandes stars  du monde.

BIOGRAPHIE DE MAJID AL MOHANDES :

Majid Abdelamine Adhir Al Otabi, plus connu sous le nom de Majid Al Mohandes, est né le 25 Octobre 1971 à Bagdad, en Iraq.

C’est le poète Aziz El Rassam qui le pousse vers le milieu de la chanson et le nomme « Al Mohandes » parce que Majid Al Mohandes est détenteur d’un diplôme d’ingénieur aéronautique. Cependant, le père de Majid n’était pas d’accord pour voir son fils prendre un si radical tournant dans sa vie et c’est ainsi que Majid Al Mohandes décide d’étudier la musique en cachette.

Pendant longtemps, Majid Al Mohandes fut sous-estimé et personne ne voulait lui accorder cette chance dont il rêvait au point de défier son père. C’est enfin avec une maison de production en Jordanie que Majid Al Mohandes débute avec son titre « Mochkila » en 1991, et enregistre quatre albums avant de finalement rejoindre le label Rotana.

Son premier album en tant qu’artiste Rotana est intitulé « Wa7echni Mout ». Cet album aux sonorités iraquiennes démarque le chanteur des autres artistes et démontre que Majid Al Mohandes est profondément attaché à ses racines. S’en suivent les albums « Injanait », « Anssi » et « Odkorini » qui achève de placer le chanteur au sommet des chartes et de consolider sa réputation de « Moutrib Al Ochaq » dans le monde arabe.

En 2005, Majid Al Mohandes reçoit le prix de meilleur chanteur arabe pour sa chanson « Wa7echni Mout ».

Présent sur la scène musicale depuis le début des années 90, Majid Al Mohandes a rassemblé jusqu’à aujourd’hui une discographie riche avec des albums tels que « Daqa Albi », « Anti Tojanin » ou encore « Mossib A7bik ». Parmi ses chansons patriotiques, on citera : « Jana Jana », « Balad Al 7abayeb » et « Tafraj Ya Iraq ».

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Bureau Marocain du Droit d’auteur (BMDA) célèbre la journée africaine des droits d’auteurs

Dans le cadre de l’année  « art, culture et patrimoine » désignée par l’Union Africaine ainsi que la Journée ...