Accueil / Actualités / La vague de froid se prolonge jusqu’à mercredi: Les autorités poursuivent leur assistance aux populations

La vague de froid se prolonge jusqu’à mercredi: Les autorités poursuivent leur assistance aux populations

«A partir de mercredi, la situation météorologique devrait s’améliorer avec une hausse des températures de 1 à 2 degrés. Mais le froid persistera dans les régions qui ont été touchées par les chutes de neige».

La météo n’est pas près d’abdiquer. Il fera encore froid. Selon Lhoussaine Youabd, responsable de communication de la Direction de la météorologie nationale, «la vague de froid persistera jusqu’à mercredi. Il fera particulièrement froid dans les reliefs du Haut et du Moyen Atlas, le Rif et les plateaux orientaux à des hauteurs dépassant 1.200m. Des chutes de neige sont tombées dans ces régions dimanche et continueront à tomber ce lundi». Il faut relever que depuis jeudi dernier et jusqu’à mardi 24 janvier, l’ensemble du pays fait face à une chute sensible des températures. Cette baisse du mercure a principalement touché les reliefs, le Sud-est, l’Oriental et les hauts plateaux. C’est au niveau des reliefs de l’Atlas que les températures ont été les plus basses atteignant -1/-9 °C la nuit et à peine  5 °C durant la journée.

 «A partir de mercredi, la situation météorologique devrait s’améliorer avec une hausse des températures de 1 à 2 degrés. Cela dit, le froid persistera dans les régions qui ont été touchées par les chutes de neige», indique M. Youabd. Et d’ajouter : «Cette légère hausse du mercure s’explique par le fait que la masse d’air froide provenant de l’Europe centrale qui a touché le Maroc va se déplacer vers l’Est de la Méditerranée». En attendant le redoux, les autorités publiques poursuivent leurs interventions pour apporter aide et assistance aux populations sinistrées. La vague de froid qui frappe le pays depuis plusieurs jours prive une partie de la population des ressources nécessaires pour y faire face, notamment dans les régions montagneuses. Selon les chiffres du ministère de l’intérieur qui ont été publiés samedi 21 janvier, 50.000 personnes ont bénéficié de diverses consultations médicales depuis le 22 novembre 2016. Celles-ci ont été dispensées par les deux hôpitaux militaires installés à Anefgou (province de Midelt) et Ouaouizaght (province d’Azilal) et par celui relevant du ministère de la santé à Lakbab, près de Khénifra. Le Souverain a également donné ses Hautes instructions pour l’installation d’un hôpital militaire supplémentaire de campagne à Maghraoua, dans la province de Taza. L’objectif étant de «renforcer la couverture médicale au profit des populations de cette localité», lit-on dans un communiqué du ministère de l’intérieur.

La Fondation Mohammed V pour la solidarité a acheminé des aides à destination des populations affectées par la vague de froid. La Fondation et les autorités ont procédé à la distribution de kits alimentaires, de couvertures et d’effets vestimentaires, au profit de 25.000 personnes. Plus de 1.500 sans-abri ont été pris en charge dans les centres d’accueil.

Suite aux importantes chutes de neige enregistrées ces derniers jours dans plusieurs régions du Royaume, de nombreuses routes ont été coupées (voir encadré page 5). Pour le rétablissement de la circulation des usagers de la route, 880 engins de déneigement ont été déployés. Dix hélicoptères de la gendarmerie royale et quatre autres du ministère de la santé, en plus de 1.200 ambulances, ont été mobilisés pour effectuer des évacuations sanitaires d’urgence. Enfin, 1.400 personnes, dotées de moyens de communication, au niveau de toutes les unités territoriales concernées par la vague de froid, ont été mises à contribution en vue d’alerter les autorités publiques de tout fait particulier.

Source d’info : Aujourd’hui le Maroc

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Comdata Maroc, l’UMT et sa fédération FNCAMO fixent un cap ambitieux

Après un peu plus de deux années marquées par une pandémie à laquelle personne n’était ...