Accueil / Voyage / Destinations / Enquête: voyage, le mode d’emploi des Marocains en 2016

Enquête: voyage, le mode d’emploi des Marocains en 2016



Enquête : voyage, le mode

 d’emploi des Marocains

 en 2016










Ø  Le Nord, Agadir et Saïdia au Maroc, Espagne, Portugal Italie et France pour l’étranger
Ø  Le web et le mobile s’installent comme moyen incontournable de voyager
Ø  All inclusive pour les familles, hôtel de luxe pour les couples
Spécialiste du voyage et du tourisme sur internet, jevoyage.ma publie les résultats 2016 de son enquête sur les tendances de voyages et de séjours touristiques des Marocains. Destinations préférées au Maroc et ailleurs, dépenses, modes de réservation…tout y passe. En voici les principales conclusions.
Le voyage, une (bonne) habitude


Jadis réduit à un privilège que l’on se permet une fois par an, le voyage s’installe dans les mentalités. Aujourd’hui, le Marocain voyage plus souvent, en moyenne deux fois par an. Si l’été est traditionnellement la saison des voyages par excellence, la donne change progressivement. Les destinations d’hiver émergent et le printemps devient aussi une saison pendant laquelle les Marocains aiment s’offrir des pauses.

Au Maroc et à l’étranger, ces destinations dont les Marocains raffolent
En été, si une destination continue de faire l’unanimité auprès des touristes marocains, c’est bien le balnéaire et cela, au Maroc comme à l’étranger. En interne, les côtes méditerranéennes du Nord sont la destination privilégiée, en plus de Saïdia et d’Agadir. Autre ville qui se fait sa place au soleil: Dakhla. La perle du Sahara marocain devient, chaque année un peu plus, la référence pour les amateurs des sports nautiques comme pour ceux qui cherchent sérénité et nature.
A l’étranger, le Sud de l’Espagne continue d’attirer bon nombre de Marocains. Ils sont 300.000 à s’y rendre chaque été. Si des pays comme la France et l’Italie séduisent depuis toujours les Marocains, le Portugal s’installe depuis quelques années comme une destination de prédilection. Proches du Maroc, l’ensemble de ces pays présente l’avantage de l’accessibilité, avec des dessertes fréquentes, en vols réguliers comme en low-cost, ce qui explique leur succès. La recherche de dépaysement devient également une caractéristique non négligeable du voyageur marocain. Preuve en est la montée en puissance de destinations lointaines comme la Malaisie, la Thaïlande, Singapour ou encore Bali.
Un autre type de destinations gagne de plus en plus de place dans le cœur des voyageurs marocains. Les pays que l’on peut visiter à partir du royaume sans visas. 56 au total, ils incluent un grand nombre de destinations africaines, dont la Côte d’Ivoire, le Cap-Vert, les Comores, le Gabon ou encore Madagascar. Le Moyen-Orient n’est pas en reste, avec des pays comme la Jordanie, le Liban et la Syrie. Avec leur simple passeport biométrique, les Marocains peuvent également se rendre en Bolivie, à Cuba, au Brésil, en Corée du Sud, à Hong Kong, au Laos, en Malaisie, au Népal, aux Philippines ou encore au Sri Lanka.

Quel produit pour quelle cible ?
A l’étranger, le produit phare reste les voyages organisés. Ils offrent simplicité, confort et sécurité comme ils permettent de visiter les principales attractions d’une destination donnée. Ce choix se justifie également par l’accès de plus en plus grandissant, et internet aidant, à l’information sur un pays, une région ou un circuit.
Au Maroc, les clubs All Inclusive, les hôtels disposant d’Aquaparcs et d’animations et les appartements sont l’apanage des familles. La raison est qu’ils permettent à tous les membres de la famille de profiter de leurs vacances à des tarifs raisonnables. Alors que les couples préfèrent le calme et le luxe, les jeunes célibataires, eux, sont très regardants sur les prix et sont plutôt sensibles aux bonnes affaires, aux promotions et aux deals, notamment sur internet.

Une semaine à 5.500 dirhams
Même si les budgets consacrés aux voyages dépendent de la situation socio-économique de chacun, le panier moyen s’élève à 4.132 dirhams par personne. En été, il est de 5.500 dirhams, du fait de séjours plus longs, de 7 à 10 jours en général.

Tourisme 2.0
La tendance est aux nouvelles technologies. De plus en plus de Marocains réservent ou comparent désormais les offres de voyage via internet (PC, tablettes et smartphones). Le web devient ainsi l’un des premiers moyens de recherche d’information, phase cruciale avant de passer à l’acte d’achat.
«Les taux de pénétration d’internet dans les ménages ont donné naissance à un voyageur d’un nouveau genre,  un voyageur 2.0,  qui planifie son voyage, étudie les offres, les met à mal, s’informe, exprime ses opinions et partage son expérience. Pour nous, c’est challenging dans la mesure où le seul choix que nous avons est celui de la qualité», affirme Youssef Drafate, Directeur général de jevoyage.ma. Outil privilégié de cette évolution: le mobile. «Plus de 43% de nos visiteurs sont mobiles», constate Drafate. Ceci, bien que le paiement par carte bancaire n’est pas encore dans les mœurs. Pour payer, les Marocains préfèrent toujours le virement bancaire ou le paiement direct à l’agence physique.

Trois questions à Youssef Drafate, Directeur général de jevoyage.ma
A la lecture de l’enquête 2016 des tendances de voyage chez les Marocains que vous avez publiée, le tourisme en ligne émerge comme une tendance phare. Partagez-vous ce constat?
L’achat de séjours en ligne (comme toute autre transaction en ligne), a de beaux jours devant lui. Et de nombreuses mesures sont prises pour sécuriser les transactions électroniques. Parce qu’ils reposent sur des packages et des offres sur mesure, nos produits correspondent aux besoins réels de nos clients et toujours avec cette notion de juste prix. Le web offre aux clients les moyen de s’informer et de comparer les différentes offres qui existent sur le marché. Pour nous, c’est à la fois une aubaine et un challenge, dans la mesure où nous nous devons d’être compétitifs à tous points de vue.

Entre le voyage au Maroc et à l’étranger, quelle destination privilégiez-vous ?
A jevoyage.ma, notre ambition est de participer au développement du tourisme national. C’est la raison pour laquelle nous encourageons les destinations internes, avec des deals pouvant afficher des réductions allant jusqu’à moins soixante-dix pourcent, pour un séjour de deux nuitées dans un établissement 5* en all in. jevoyage.ma n’oublie pas pour autant les destinations internationales, car nous mettons un point d’honneur à répondre tous les besoins.

Votre rôle est aussi d’accompagner les voyageurs marocains. Quels conseils pouvez-vous leur donner ?

Il est essentiel de bien s’informer sur les prestations incluses dans les packages choisis pour éviter tout désagrément ou des dépenses inattendues lors du voyage. Planifier son voyage à l’avance, c’est s’assurer de payer moins cher. Il faudrait également privilégier le voyage en basse saison, car en plus de représenter un avantage en terme de coûts, tant au niveau du transport  et de l’hébergement qu’au niveau des activités, il est toujours plus agréable d’apprécier les atouts de la destination loin de l’encombrement de la haute saison.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Radisson Blu Resort Al Hoceima Pour des meetings et events inoubliables !

Idéalement situé sur l’une des 10 plus belles baies du monde à Al Hoceima, le ...