Accueil / Actualités / Une nouvelle découverte d’une météorite au sud du Maroc Par la scientifique et chercheuse marocaine LE PROFESSEUR HASNAACHENNAOUI AOUDJEHANE

Une nouvelle découverte d’une météorite au sud du Maroc Par la scientifique et chercheuse marocaine LE PROFESSEUR HASNAACHENNAOUI AOUDJEHANE

C’était lors de sa dernière expédition, organisée il y a deux semaines dans la région sud de Boukraa, que le Pr chercheur Hasnaa CHENNAOUI AOUDJEHANE, géochimiste et première scientifique marocaine dans le domaine des météorites et de la planétologie, professeur à l’Université Hassan II de Casablanca et directrice du laboratoire GAIA a découvert, suite à d’importantes recherches avec son équipe d’étudiants, la dernière chute de météorites observée au Maroc et plus précisément à l’ouest de GueltatZemmour.

Plusieurs petits morceaux de cette roche extraterrestre qui provient de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter,  promettent de révéler encore plus de secrets aux scientifiques en ce qui concerne l’histoire et la composition de notre système solaire ou tout simplement de répondre à certaines interrogations légitimes que nous nous posons en tant qu’humains sur Terre.

Le Pr Chennaoui, qui est également coordinatrice du Centre de recherche sur les géo-ressources et l’environnementde l’Université Hassan II de Casablanca et membre permanent de la «  Meteoritical society », doit effectuer maintenant de nombreuses analyses et procéder à la nomenclature de cette météorite.  Elle a le mérite d’œuvrer et de militer pour que des noms marocains soient attribués aux différentes découvertes qui ont lieu sur notre sol. Ainsi, toutes les dernières chutes observées de météorites au Maroc, portent grâce à ses travaux, des noms de lieux Marocains.

La découverte de cette roche, par le Pr Chennaoui au Maroc, remet sur la scène la place de notre pays en tant qu’unique espace qui reçoit de nombreuses météorites. «C’est l’eldorado des chercheurs dans le domaine. Le Maroc est l’un des pays les plus riches au monde en météorites » précise le Pr. HasnaaChennaoui.

Les chutes de météorites au Maroc sont fréquentes et importantes par leur  quantité et leur qualité. Nous pouvons en citer, celle de Benguerir en novembre 2004, Tamdakht en décembre 2008, à Tissint en juillet 2011, Izarzar en Octobre 2012, Tirhert en juillet 2014, Tinajdad en Septembre 2014, Sidi Ali OuAzzaen Juillet 2015, KhenegLajouad en Juillet 2017.

D’ailleurs, le Pr Chennaoui n’est pas à sa première découverte. En effet, elle a étudié et classé de nombreuses météorites marocaines, notamment les 9 dernières chutes citées précédemment eten particulier la météorite de « Tissint », considéré par la communauté scientifique comme étant la cinquième chute observée de météorites martiennes au monde.

Aussi, ses recherches à ce sujet ont été publiées dans « Science Magazine ». Laprestigieuse publication est reconnue mondialement comme étant la référence qui prouve la réalité de l’origine de toutes les météorites martiennes et de la présence de fluides sur Mars.

Cette femme agréable, frêle en apparence, avec un regard vif par la lumière de la curiosité scientifique et la rigueur, mère de trois enfants, est considéréepar la communauté scientifique comme l’une des grandes chercheuses mondiales, dans le domaine des météorites.  En reconnaissance à son travail, son nom, « Chennaoui » a été donné un astéroïde en Novembre 2017.

Le Pr HASNAACHENNAOUI AOUDJEHANE, représente une valeur sure et une fierté pour le Maroc, l’Afrique et le monde arabe.   

 

Laisser un commentaire

x

Check Also

LG CAPITALISE SUR LE SUCCÈS DE LA SÉRIE G7 AVEC DEUX MODÈLES ENCORE PLUS ACCESSIBLES

Les LG G7 One et LG G7 Fit allient fonctions intelligentes de référence et prix ...

contenu de la page